• +221 33 958 5270
  • +221 78 128 4458
  • This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Le Legatum Foundry Fellowship du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a visité DAUST

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Dakar American University of Science & Technology, a reçu la visite de la Legatum Foundry Fellowship 2022-2023, du Legatum Center for Development & Entrepreneurship du MIT (​​Massachusetts Institute of Technology), ce jeudi 10 Novembre.

Le Legatum Center for Development & Entrepreneurship, a été fondé pour permettre aux entrepreneurs de developper des solutions essentielles axées sur le marché pour faire avancer le progrès économique et social, dans les pays en voie de développement. C’est un centre communautaire pour les étudiants, les anciens étudiants et les professeurs qui cherchent à accélérer le progrès social et économique grâce à un entrepreneuriat axé sur l'innovation. Le centre a été fondé afin de démontrer le pouvoir de l'entrepreneuriat pour la transformation de la société et améliorer le bien-être social.

La légion de Foundry Fellow 2022-2023, a commencé une année de réseautage, d'innovation et de création de communauté à travers le continent, et DAUST était une étape cruciale sinon obligatoire en Afrique de l'Ouest pour leurs activités. Cette cohorte était composée, d’éminents entrepreneurs, tels que :

- Wambura Kimunyu, directrice générale du groupe Eneza Education

- Mohamed Amr El Tayeb, entrepreneur et neurochirurgien

- Bolanle Austen-Peters, fondatrice de Terra Kulture

- Joyce Kamande, entrepreneuse agricole kenyanne

- Achenyo Idachaba-Obaro, fondateur de MitiMeth 

- Paul Orakiaja, directeur général d'Auldon Limited

- Aly El Shalakany, cofondateur de Cairo Angels

- Hanan Abdel Meguid, fondatrice de Kamelizer

- Eric Pignot, fondateur d'Enko Education




Ces illustres capitaines du développement durable, très actifs sur le continent, ont pu bénéficié d'une presentation faite par le Pr. Ndao, sur l’université et sa genèse; des start-ups incubées au sein du Ventures Program de l’Université, ainsi que les projets phares déjà réalisés. Ces start-ups sont principalement WUUTU Tractor qui manufacture des tracteurs pour les petits exploitants agricoles, mais aussi SOLARBOX qui développe des tricycles électriques, ainsi que des bornes de recharge solaires en partenariat avec le fonds VC WURI Ventures. La start-up FABIA aussi a été présentée, spécialisée dans le développement des machines cnc (machine-outil à commande numérique); ainsi que la start-up CAYTU Robotics qui s’active dans le domaine de la robotique et de l'intelligence artificielle, CAYTU Robotics, est aussi un business model d'Impact Sourcing. L'Afrique est le continent avec la population la plus jeune et qui connaît la croissance démographique la plus rapide au monde. En raison des opportunités limitées, de nombreux jeunes auront du mal à trouver un emploi formel et à sortir de la pauvreté, qui est le défi le plus redoutable du monde actuel. CAYTU permet à des milliers, voire des millions d'Africains et d'autres communautés à faible revenu d'avoir accès au marché mondial du travail sans quitter leur pays, et côté client, CAYTU est une stratégie d'externalisation des processus mais avec un fort impact social. CAYTU a déjà eu à deployer deux de ces robots déjà fabriqués au Sénégal dans les campus du MIT même mais aussi du BYU (Brigham Young University).

S'agissant des projets présentés, sur lesquels travaillent actuellement nos étudiants, ce sont les projets tels le Face Recognition Access Control, avec Ibrahima Sano, Jonathan Moussa Ndao ainsi que Sokhna Diarra Kane qui consiste à développer fondamentalement un tourniquet tripode, qui est une barrière de contrôle d'accès avec trois bras rotatifs utilisés pour contrôler et limiter l'accès; afin de sécuriser l'installation il est associé à une carte RFID ou à un système biométrique. L'objectif du projet est d'installer le tourniquet tripode, associé à un système de reconnaissance et d'identification faciales.

Aussi le projet JawJi TVC (Trust Vector Control) piloté par les étudiants Daour Gueye et Ndeye Astou Touré a été présenté. Ce projet est pour l'élaboration d'un véhicule à réaction. 
La finalité du projet est de mettre en orbite un satellite dans l'espace, et ils travaillent sur la construction de leur premier prototype de moteur à réaction afin de le tester dans l'espace.   

Cette visite de la Legatum Foundry Fellowship a permis à DAUST et à sa faculté d'entériner des liens solides avec ces entrepreneurs tout droit venus de ce prestigieux programme du MIT, et ainsi être à l'aune de nouvelles collaborations effectives, dans le domaine de l'entreprenariat et de l'ingénierie afin d'encourager le processus de développement sur le continent africain, enclenché par ce genre d'entreprises à fort potentiel.

Be A Daustian !


DAUST students to develop solar-based motorized trailer-mounted forage chopper for farmers

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

In the agricultural village of Ndim in the department of Bambey, the farmers' work has become much easier thanks to a machine, the chopper. Equipped with a blade to cut, a crank to move it and a rectangular metal frame on which rests the whole, the Chopper is a simple but robust tool, that requires little maintenance. The machine saves time, and energy while improving the quality of the harvested produce compared to the traditional machete.

Ndim is one of fifty-five villages in the township of Ngoy. The populations in that area are involved in agriculture and cattle breeding. The most profitable crops cultivated are groundnuts, millet, maize, sorghum, cowpeas, and others such as hibiscus (bissap), and watermelons. There, cattle food is of great economic interest as it is a revenue-generating activity. In the farmers’ agricultural activity, the straw or stalks generally constitute more than half of the plant. Although such roughage cannot be consumed by humans, it can be recycled as food for livestock. After harvesting their cereals, the village producers collect the straws and proceed to their grinding by tying them together into sets made of several stalks before placing them between large crushing stones. The drying process then follows for conservation as seen in the following illustration.


Traditionally, the producers did manual chopping using machetes. That took tremendous time and effort to process large quantities of straws. Today in Ndim, with the chopper, the time and physical work required has decreased considerably, according to users. After harvesting, the machine cuts the crops, and the straw stalks are collected and then used as livestock food. Because of the chopper, a surplus is generated and sold as additional income for the benefit of the farmers.

The chopper comes on time as the livestock food business is booming, and cattle feeding is made easier. According to the manager of the farmers’ association, livestock breeding is a sector that profits women. The chopper helps them greatly by facilitating cattle fattening in the likes of oxen that consume large quantities of food. Besides the increased output, the nutritional value of the chopped product has improved in comparison to manual chopping.

Although users advised on the advantages of the chopper in terms of time, energy input, and quality of the final product, according to them, the machine installed in the village two years ago by ISRA needs to be upgraded to improve its performance.


In that perspective, on Thursday, October 27th, 2022, DAUST students travelled to the village of Ndim to meet the farmers. The meeting was a brainstorming and need assessment session to collect the impressions and requests from the farmers and to leverage the expertise of the DAUST engineering students to enhance the machine ‘s efficiency, safety, and manageability. 

To cut using the chopper, the users take a set of dry stalks into the grinding wheel, cut off the tips that have no nutritional value, and place it in the mouth of the chopper, then a second person turns the crank in the rotative movement, and the blades cut the stalks into small pieces. The following images illustrate this
Although it is easy to use, the chopper has some disadvantages according to users. They complained of the lack of safety of the blades, the overall weight when moving it from site to site, and the fact that it is completely manual, when, in the area, people have access to motorized machinery such as peanut shelling machines, millet, and peanut threshers.

Also, the chopper usage is seasonal. Indeed, the machine does not function well when stalks are freshly harvested. The blades slip and do not cut thoroughly, and nutritional value is significantly reduced as well. For optimal usage, the machine forces the stocking of the stalk during a seven to eight months drying period before chopping. That is a huge disadvantage as cattle food-generating income is an all-year-long.

DAUST engineering students took note of all the farmers’ feedback and have already recommended solutions such as developing a trailer-mounted forage chopper based on the existing manual chopper but motorized with solar panels and batteries as energy source. This will be done as part of a USAID funded project, Appropriate-Scale Mechanization Consortium (ASMC) in partnership with Michigan State University and ISRA. The students will also look for ways in which the final product could be easily manufactured so it can be made available to all neighboring villages. The meeting was rich in exchanges and ideas. The young engineering team from DAUST is excited to implement their proposed solutions for the bettering of the lives of the farmers of Ndim.

This mission was led by Mr. Diop Madiama, Agricultural Machinist, and his team, joined by our DAUST students, Lassana Bathily, and Magatte Sylla.

Be A Daustian!


Journée d'intégration des étudiants de DAUST

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active

Après l’élection la semaine dernière de la nouvelle présidente du Student Government (SGA) communément appelé BDE (Bureau Des Étudiants), il est prévu cette semaine la tenue de la journée d'intégration des étudiants de Dakar American University of Science & Technology qui aura pour vocation de tisser un lien entre les nouveaux étudiants et leurs aînés, favoriser des relations saines entre eux et leur permettre de sympathiser. Pendant cette journée d’intégration il sera organisé des activités récréatives diverses sous forme de team building, afin de faciliter la communication et les échanges entre étudiants.

Elle se tiendra ce Jeudi 20 Octobre à 18h au sein de l’Université même.

Il est prévu pour cet évènement des activités diverses, avec des jeux en équipes organisées, ce qui leur permettront de briser la glace

Il est programmé comme activités lors en cette journée d’intégration :

  • Welcome party
  • Jeux et cocktail 
  • Activités en petites équipes pour conserver l’esprit d’échange
  • Mini-quiz de culture générale ou de connaissances liées au STEM
  • Défis photos sur les lieux touristiques ou emblématiques de Somone (Lagune de la Somone, puits d'Elhaj Oumar Tall, sentier écologique de la Somone, musée de Saly ...)

Cette journée d'intégration facilitera ainsi la cohésion et la bonne ambiance avec les promotions précédentes et la nouvelle, permettra dfaire connaissance dans un cadre informel et de détente, propice à l'échange, de créer des liens durables, ancrer davantage l'esprit d'équipe, de casser les barrières hiérarchiques et d'instaurer un climat de confiance. Ceci permettra aussi aux étudiants de se découvrir entre eux, de stimuler une compétitivité saine, de créer une connivence entre étudiants et l’administration.

En plus du cocktail, il sera prévu des hors-d'oeuvre, et d'autres surprises! Alors bienvenue à vous tous, chers Daustiens!

Be a Daustian !


© 2022 DAUST. All Rights Reserved.